Installer Capistrano 2.x sur Ubuntu Desktop 11.04

Pour installer capistrano, rien de plus simple, même si on ne connait pas Ruby.

Il suffit d’utiliser les commandes suivantes, la variable d’environnement RUBYOPT est essentielle pour qu’il retrouve bien ses dépendances à l’exécution de « cap ».

sudo apt-get install rubygems1.8
export RUBYOPT=rubygems
export CAPISTRANO_HOME=/var/lib/gems/1.8/gems/capistrano-2.8.0/
export PATH=$PATH:$CAPISTRANO_HOME/bin

 

Ensuite, il vous faut étudier le fonctionnement de Capistano, en commençant par l’article suivant :

https://github.com/capistrano/capistrano/wiki/2.x-Getting-Started

 

A suivre prochainement : un script capistrano de déploiement Drupal 7.

Redimensionner un disque virtuel : virtualbox ou autre

Il est parfois utile de redimensionner le disque dur d’un machine virtuelle. Sous VMWare, il y a un outil en ligne de commande qui peut le faire, mais dans tous les cas, il faut ensuite utiliser un outil pour redimensionner la partition, car VMWare se content de redimensionner le disque dur (le matériel autrement dit).

Pour une solution plus universelle, qui fonctionne bien, il vaut mieux utiliser GParted, qui est un gestionnaire de partitions sous Linux. Il est très pratique car il se lance facilement depuis un liveCD : celui d’ubuntu, je ne sais plus s’il l’a par défaut, mais sinon, le site de GParted propose un liveCD très petit (160Mo) : http://sourceforge.net/projects/gparted/files/gparted-live-stable/

Ensuite, je vous conseille le blog suivant, qui ne peut être plus clair quant à la procédure à suivre : http://www.my-guides.net/en/component/jomcomment/trackback/122/com_content

C’est adapté à VirtualBox, mais peut être facilement tranposé à VMWare, pour l’avoir déjà fait dans le passé.

Note : je l’ai fait pour une VM VirtualBox Windows Server 2008 (je pense que c’est pareil pour Win7). Il faut faire attention par rapport au blog ci-dessus, car windows2008 crée 2 partitions, une « boot » et une normale pour le reste. Du coup, il faut copier/coller les 2 et rendre « bootable » la partition « boot » et non pas l’autre.

Partage WebDAV sous linux

Ma société utilisant un bureau à distance pour tout ce qui est bureautique, c’est bien utile de pouvoir envoyer des fichiers de son PC local vers le serveur de bureautique.

Et heureusement, ce serveur de bureautique fournit un partage WebDAV.

Pour s’y connecter, en principe le plus simple est de passer par Nautilus, qui normalement a WebDAV en natif, mais je n’ai pas réussi…

Continuer la lecture de Partage WebDAV sous linux

Comment lancer un traitement unix et se déconnecter sans en provoquer l’arrêt ?

Solution 1

On peut être amené à lancer un traitement en ligne de commande sans attendre la fin du traitement pour se déconnecter.
Le problème est que la déconnexion entraine la fin du processus attaché à notre session.
Continuer la lecture de Comment lancer un traitement unix et se déconnecter sans en provoquer l’arrêt ?

Plus loin avec le sfDoctrineGuardPlugin : performances et astuce

Nous aborderons dans cet article 2 thèmes :

Continuer la lecture de Plus loin avec le sfDoctrineGuardPlugin : performances et astuce

Symfony : méfiez-vous des chemins relatifs

Il se trouve que le client pour lequel j’ai travaillé a une configuration d’Apache un peu particulière, qui est constituée de 2 Apaches avec du reverse proxy et tutti quanti.

Du coup, le site Symfony n’a pas son propre virtualhost exposé directement sur le Web : on ne tape pas http://monsitesymfony.com pour y accéder mais http://apps.monentreprise.com/monsitesymfony/, car ils mutualisent leurs applications.

Conséquence : deux ou trois choses ne fonctionnaient pas du 1er coup concernant les uploads et prévisualisation des fichiers uploadés ou encore l’image d’un datepicker.

Pour s’affranchir de ce genre de problème, je vous conseille de toujours faire un passe de test sans utiliser le virtualhost, mais plutôt http://votreserveur/votresite/web/, de façon à détecter ce genre de problème.

Continuer la lecture de Symfony : méfiez-vous des chemins relatifs

Logs des requêtes Doctrine, comment les activer/désactiver ?

Je cherchais l’information pour activer les logs des requêtes Doctrine lorsque je l’utilisais au travers d’une tâche, et non d’un module Symfony.
En fait c’est simple, il suffit juste de trouver soi-même l’information !

Dans l’ordre de priorité, Doctrine s’appuye d’abord sur un paramètre logging dans le database.yml, et s’il ne le trouve pas, il s’appuye sur la valeur du logging_enabled dans le settings.yml de votre application.

Toute l’information se trouve dans sfDoctrineDatabase qui instancie un profiler sfDoctrineConnectionProfiler.

database.yml :

dev:
  doctrine:
    class: sfDoctrineDatabase
    param:
      dsn:      mysql:host=...;dbname=...
      username: ...
      password: ...
      logging: true

settings.yml :

dev:
  logging_enabled: false